Accueil A LA UNE Bédié mesure ‘’les pesanteurs’’ maintes fois dénoncées par son parti (Déclaration)

[8e Réunion du BP du Pdci-Rda à Daoukro] Bédié mesure ‘’les pesanteurs’’ maintes fois dénoncées par son parti (Déclaration)

311
0
PARTAGER

Discours d’orientation du président Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda

Monsieur la Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat Exécutif

Mesdames et Messieurs les vice-présidents du PDCI-RDA

Mesdames et Messieurs membres du Secrétariat Exécutif,

Mesdames et Messieurs les membres du Comité des sages,

Mesdames et Messieurs membres du Bureau Politique,

Chers compagnons

C’est avec une grande joie qu’à l’occasion de la tenue de la 8ème réunion du Bureau Politique de notre parti, je vous accueille à Daoukro. C’est la deuxième fois en l’espace de trois mois que nous nous retrouvons pour examiner la marche et la vie de notre parti, dans un contexte sociopolitique qui appelle notre détermination et notre vigilance.

Comme vous le savez, les récentes évolutions de la situation politique, que connait notre pays, nous confrontent à un certain nombre de défis que nous devons relevez dans l’union et la discipline.

Aussi, voudrais-je vous inviter, au cours du présent Bureau politique, à examiner l’ensemble des points inscrits à l’ordre du jour, dans un esprit de dialogue franc, sincère et courtois, conforme à notre idéal de tolérance et de fraternité.

Je vous exhorte à démontrer la vitalité de notre parti et notre sens élevé des responsabilités.

Les questions auxquelles nous devons apporter des solutions concernent :

  • les décisions du bureau politique du 17 juin 2018 qui font l’objet de procédures judiciaires ;
  • la tenue du 13ème Congrès ordinaire du PDCI-RDA ;
  • l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP ;
  • l’appartenance du PDCI-RDA au groupement politique RHDP ;
  • la participation du PDCI-RDA aux élections locales du 13 octobre 2018 ;
  • la nouvelle plate-forme de collaboration politique ;
  • la réforme de la Commission Electorale indépendante (CEI).

Concernant les décisions du Bureau politique du 17 juin 2018 qui font l’objet de procédures judiciaires, je vous propose de les rapporter purement et simplement pour vider ces contentieux de leur substance. Cela nous permettrait de :

o Procéder au report de notre 13ème congrès ordinaire et à la prolongation des mandats en cours du président du Parti et des autres organes ;

o Dénoncer l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP.

o décider du retrait du PDCI-RDA du Groupement Politique RHDP.

Relativement aux élections municipales et régionales, je voudrais nous inviter à examiner de façon sereine et pragmatique et ce, dans la perspective de la présidentielle de 2020, la situation et l’environnement qui entourent ces élections.

Certes, nous mesurons les pesanteurs que nous avons maintes fois dénoncées notamment, l’intimidation et le débauchage de nos cadres, l’utilisation frauduleuse de notre logo, le refus du Chef de l’état de reporter les élections locales en vue de la réforme de la CEI, conformément à l’Arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, ainsi que le laissait entendre son discours à la nation du 6 août 2018.

Cependant, nous devons prendre en compte la nécessité d’évaluer notre poids sur l’échiquier politique national et l’importance de notre représentation dans les outils de développement local que sont les conseils municipaux et régionaux.

En ce qui concerne la réforme de la CEI, nous devrions poursuivre nos efforts en direction du gouvernement pour lui demander d’y procéder dans les meilleurs délais et dans des conditions consensuelles qui garantissent la transparence et la sincérité des scrutions ainsi que la légitimité de leurs résultats.

Au titre d’une nouvelle plate-forme de collaboration politique entre le PDCI-RDA et d’autres forces vives de la nation, l’adhésion du Bureau Politique est sollicitée afin de me permettre de poursuivre les discussions et de finaliser ce projet.

Mesdames et messieurs les membres du Bureau politique, telles sont les orientations que je voudrais donner à nos assises de ce jour.

Comme vous le savez, l’héritage essentiel que le Père fondateur et ses compagnons nous ont laissé, c’est le PDCI-RDA.

Je ne sais pas ici, en Côte d’Ivoire et particulièrement dans cette salle, qui peut souhaiter la disparition du PDCI-RDA.

Peut-être que je me trompe ; si tel est le cas, que ces personnalités présentes se lèvent pour donner leurs raisons profondes.

Mais, je ne le pense pas, c’est pourquoi la réunion de ce jour sonne l’unité, la cohésion et le rassemblement autour des idéaux prônés par le Père fondateur pour un PDCI-RDA encore plus fort.

En ce qui me concerne, le PDCI-RDA, étant le socle de la Côte d’Ivoire, ne peut disparaitre et ne disparaitra jamais. Et les points soumis à l’ordre du jour comportent ces idées.

Sur ce, je passe la parole au Secrétariat Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales, Porte-Parole du Parti pour la présentation des différents projets de résolutions qui seront soumis à débat.

Je vous remercie !

HENRI KONAN BEDIE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici