Accueil A LA UNE « Chacune des pensées que nous exprimons produit un effet »,...

[Billet] « Chacune des pensées que nous exprimons produit un effet », Pascal Roy

300
0
PARTAGER
« Je ne suis pas là pour haïr, mais pour aimer. »

« Tout ce que nous faisons a des répercussions sur le monde. Chacune des pensées que nous exprimons produit un effet. » Albert Einstein a dit un jour : « Une fois qu’on a formulé une pensée, on ne peut plus la rattraper« . Elle se déploie dans les esprits et, par voie de conséquence, dans la société toute entière. Même nos décisions quotidiennes agissent sur notre entourage. Si nous choisissons la joie ou le déplaisir, nous ne serons pas les seuls concernés. Notre choix se communiquera aux autres et, à travers eux, au monde entier. Voilà pourquoi, par nos décisions quotidiennes -qu’il s’agisse d’actions, de pensées ou de sentiments- nous engageons notre responsabilité à l’égard de nous-mêmes et du monde. Cela signifie aussi que, par nos décisions, nous produisons un effet sur notre monde. Nos pensées, nos sentiments, nos œuvres, notre rayonnement, tout cela agit. Dès lors, il n’est pas indifférent que nous soyons guidés par des pensées agressives et destructrices ou que nous tâchions d’être en accord avec nous-mêmes.

Par ce que nous faisons, par ce que nous sommes, nous creusons un sillon en ce monde. Nos actes et nos pensées nous mettent toujours en rapport avec d’autres. Il est de notre devoir de rendre ce monde plus humain et plus aimant. C’est déjà ce que disait Sophocle dans sa tragédie Antigone, où il rappelait les hommes à leur responsabilité: « Je ne suis pas là pour haïr, mais pour aimer ». Telle est l’alternative. Si nous choisissons l’amour, nous ferons du bien aux autres. « Si nous optons pour la haine, nous engendrerons les désastres. » Extrait de mon 4ème livre « Dominique OUATTARA : une femme des grandes causes humaines » (Paris, Edilivre, Août 2014).

Passez un week-end fructueux et de sens!

Pascal R.

www.docteurpascalroy.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici