Accueil A LA UNE Camerounais, les ivoiriens vous emmerdent !!! (Guillaume Guei)

Camerounais, les ivoiriens vous emmerdent !!! (Guillaume Guei)

531
0
PARTAGER

-Dégagez avec votre haine innée et votre esprit de division

-Diantre, occupez-vous de vos fesses !

C’est quoi cet ‘’affairrage’’ aigu, ce ‘’vociférement’’ constant des camers sur la Côte d’Ivoire ???

Alors que les Camerounais manquent d’eau, d’électricité et ont un des systèmes de santé les plus délabrés d’Afrique, des camerounais s’égosillent au quotidien via les médias à s’occuper de la paille des ivoiriens, tout en ignorant la poutre qu’ils ont dans leurs yeux. Avec un régime déclaré Divin, totalitaire, génocidaire, sanguinaire et le bayonnement des média, notre cher Côte d’Ivoire est devenu le bac à sable des camerounais en mal de libre expression dans leur pays.

Via une télévision de qualité médiocre, pompeusement dénommée « Afrique…….. », vêtus en clowns de foire de bas quartiers avec des looks improbables, des vestes yougou-yougou, comme des cafards entrés dans la lumière, ils jouent les panafricanistes experts de la Côte d’Ivoire et de la politique ivoirienne.

Que savez-vous de la Côte d’Ivoire ??? Rien !!!

Aux questions sérieuses, vous répondez «C’est compliqué». Vos propos sont jonchez de «..Parait-il que…» et vous jouez les experts.

Dégagez avec votre haine innée et votre esprit de division

Oui ! Nous Ivoiriens, nous critiquons librement et régulièrement nos dirigeants. Mais c’est normal. Nous sommes Ivoiriens et nous exigeons le meilleur, NOUS exigeons toujours plus de notre président en exercice. Sous Houphouët, alors que des cars spéciaux climatisés transportaient gratuitement les étudiants de la cité Mermoz au campus (500–700 m à pieds via le bas-fond), qui ne se rappellent pas des émeutes et manifs des étudiants?!. Ces mouvements estudiantins ont obligé nos gouvernants à multiplier les universités à travers la Côte d’Ivoire. Notre coup de gueule est participatif et constructif.

Hier, c’était Houphouët, Bédié, Guei, Gbagbo qu’on critiquait. Aujourd’hui, c’est Ouattara qu’on critique pour le pousser à mieux faire, pour le pousser à faire toujours plus. C’est normal. Nous Ivoiriens, nous ne mangeons pas au quotidien du tapioka ou du gari comme vous les camerounais.

Ici, c’est la Côte d’Ivoire et ici, c’est les ivoiriens avec notre spécificité. Camerounais, foutez la paix à nos dirigeants, foutez la paix à notre président. Foutez la paix aux ivoiriens. Foutez la paix à la politique ivoirienne.

Alors que vous vilipendez à longueur de journée la France-Afrique, chez vous, les Francophones cotisent pour entretenir l’effort de guerre contre vos propres frères Anglophones. Même entre francophones, il y a de la ségrégation. Le Camerounais de Yaoundé déteste le Camerounais Bamiléké de Douala. Ne parlons même pas des camerounais peuhls de Garoua qui eux, sont exclus de tous.

Nous, en Côte d’Ivoire, nous vivons en harmonie et en symbiose total avec nos frères et sœurs de toutes les régions et avec les étrangers.

Allez-y cotiser pour entretenir les coiffures à la C.. de votre 1ere dame et les séjours interminables de votre éternel président-dieu.

Camerounais de tous poils et de tous pays, foutez- nous la paix avec votre accent des cavernes, vos idées ségrégationnistes, votre esprit de division et vos vestes qui salissent la rétine.

Les ivoiriens vous emmerdent !!!

Occupez-vous de vos fesses !!!

Personne ne vous a sonné.

La Côte d’Ivoire lavera son linge sale en famille.

J’aime la Côte d’Ivoire passionnément.

Guillaume Guéi (Président de la République Nouvelle)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici