Accueil A LA UNE Cote d’Ivoire Duekoue/Municipales et regionales: des pratiques peu recommandables d’Adama Toungara denoncees…

Cote d’Ivoire Duekoue/Municipales et regionales: des pratiques peu recommandables d’Adama Toungara denoncees…

99
0
PARTAGER
L'ancien ministre Adama Toungara, nommé médiateur de la République

Les élections à Duékoué se passeront-elles dans un climat de paix et de sérénité ? Rien n’est moins sûr au regard des  griefs portés contre le médiateur de la République Adama Toungara accusé à tort ou à raison de favoritisme.

Selon des informations en notre possession, en  sa qualité de Médiateur de la République, les populations du Guemon attendaient du Mediateur de la Republique qu’il reste à équidistance des parties et prône des élections apaisées, sans violence. Cela semble ne pas être le cas, car toujours selon nos sources, arrivé le mardi 9 octobre à Duékoué, l’homme se serait  donné pour mission de battre campagne en douceur pour les candidats du RHDP et assimilés. En effet,dans sa résidence, il aurait  invité les différents chefs de communautés à qui des consignes de vote seraient données moyennant des enveloppes. Ses agissements, parvenues aux oreilles des candidats en lice dans la région, auraient créé un  malaise et l’ inquietude Mercredi soir, selon certaines informations insistantes, la communauté Odiénneka n’aurait  pas voulu s’associer à cette mascarade. Les jeunes de cette communauté se seraient solidairement rendus au domicile de leur chef Touré Moritié pour lui marquer leur solidarité dans cette décision de refus de se laisser influencer par celui qui devait être un rassembleur.


A Duékoué, tous les états-majors de campagne ne décolèrent pas et craignent que l’attitude du médiateur, qui aurait fait savoir à certains de ses hôtes qu’il mettrait tout en œuvre pour que la CEI soit du côté de ses candidats qui sont Tahi Glahou Jean à la mairie de Duékoué et Oula Privat pour les régionales. Ces deux candidats ont failli en venir aux mains au domicile du médiateur. Le premier accusant le second de soutenir ouvertement une des candidates indépendantes, issue des rangs du RDR alors qu’ils ont le même parrain en la personne du médiateur. Pour autant, le tiennent d’ores et déjà pour responsable de ce qui pourrait arriver dans cette région déjà fragilisée par plusieurs années de conflit.
Comme pour appliquer le vieux dicton de « fais ce que je dis ne fais pas ce que je fais », sur la page de la mediature, Adama Toungara a laissé le message suivant, le 27 septembre 2018 : « Le samedi 13 octobre prochain, les Ivoiriens seront appelés aux urnes pour élire leurs Conseillers régionaux et municipaux.
Au moment où va s’ouvrir la campagne électorale, en ma qualité de Médiateur de la République, je lance un appel à tous les acteurs de la vie politique ivoirienne à œuvrer pour une campagne électorale apaisée et à l’acceptation des résultats qui sortiront des urnes. L’organisation d’élections apaisées et sans violence verbale et physique doit être pour nous, un défi à relever afin d’éviter des troubles qui mettraient à mal la cohésion sociale et l’unité de la Nation. Les élections des Conseillers régionaux et municipaux sont des élections de développement pour nos régions et nos villes. A ce titre, elles doivent être empreintes de tolérance et de fraternité entre les filles et fils de la même région ou de la même ville qui doivent s’unir pour sortir leurs localités de la pauvreté.  Aux candidats en compétition, je vous exhorte, à faire preuve de pondération dans vos actes et vos discours, afin de ne pas créer des situations susceptibles de diviser les communautés. Aux partis politiques et aux militants, j’invite à une campagne électorale apaisée et respectueuse du jeu démocratique.
Aux journalistes, je demande de faire preuve de responsabilité et de professionnalisme dans le traitement des informations relatives à la campagne électorale et de s’abstenir de tout traitement de l’information susceptible d’inciter à la haine, au tribalisme et à la violence », dixit Adama Toungara.

La roublardise, tout un art que le médiateur de la République a décidé d’appliquer à Duékoué. A la réalité, le médiateur reste toujours le vice-président du RDR chargé du Guemon et compte peser pour la victoire du RHDP dans le Guemon.

Une correspondance particulière de DC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici