Accueil A LA UNE Cote d’Ivoire-Guikahue répond à Adjoumani: « …Les insultes, les dénigrements, les injures, c’est...

Cote d’Ivoire-Guikahue répond à Adjoumani: « …Les insultes, les dénigrements, les injures, c’est l’expression de la pauvrete spirituelle »

803
0
PARTAGER
Pr. Maurice kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du PDCI-RDA invite les militants à se mobiliser pour 2020

A l’issue d’une réunion qu’il a eue, ce lundi 23 juillet, au siège du Pdci-Rda à Cocody, avec les délégués départementaux et communaux dudit parti, à Cocody, le Secrétaire exécutif en chef, Pr Maurice Kakou Guikahué, a entretenu la presse. Il a répondu au ministre Adjoumani qui, une heure plus tôt, a animé une conférence de presse à l’hôtel du Golf.
Monsieur le secrétaire exécutif, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a animé, cet après-midi, une conférence de presse. En réponse à votre grande conférence de presse, dimanche. Il vous accuse d’être celui qui divise au Pdci-Rda et l’auteur de beaucoup de dénigrements ?
Je n’ai pas de réponse particulière. Mais je voulais seulement rappeler un élément qui m’a marqué dans une des lettres du pape François, ou il a dit que les insultes, les dénigrements, les injures, c’est l’expression de la pauvreté spirituelle. Je n’ai pas d’autre chose à ajouter.
Par ailleurs, le ministre Adjoumani entend attaquer les décisions prises par le Pdci ?
Là-dessus, je voulais dire simplement que peut-être qu’Adjoumani a mal lu ou a été mal informé. Le Pdci n’a pas le temps d’exclure les gens. Le Pdci est un parti de dialogue et de rassemblement. Le Pdci n’a exclu personne. Le Pdci n’a pris aucune décision d’exclusion, sinon, on l’aurait signifié. Mais le Pdci est  en Côte d’Ivoire et est régi par des lois de la République. La loi d’Août 93 qui parle des partis politiques dit que nul ne peut être dans plus d’un parti politique. Donc, quand vous êtes dans un parti politique et que vous créez  un nouveau, c’est que vous n’êtes plus membre de l’ancien parti politique. Adjoumani est membre et ses amis sont membres du parti politique Pdci. Ils sont partis créer le parti Rhdp, parti unifié, assemblée générale constitutive. A partir de cet instant, ils ne peuvent pas se prévaloir de militer dans deux parti politiques. Qu’est-ce que le Pdci-Rda a fait, c’est son droit, le Pdci a informé ses bases que voici les personnes qui étaient avec nous et qui viennent de fonder un autre parti politique, donc ils ne répondent plus de nous et ils ne peuvent plus parler en notre nom. Donc, s’ils viennent sur le terrain, pour parler du Pdci, ne les écoutez plus. Ça c’est ce qu’on a dit. Sinon, on n’a pris aucune décision pour exclure. C’est Adjoumani lui-même qui s’est exclu du Pdci. Maintenant, s’il ignore l’existence de la loi de 93, ça je regrette. Mais la loi de 93 ne permet pas de militer dans plusieurs partis politiques. Voici la réalité, personne n’a été exclu, ni radié. C’est eux-mêmes qui sont partis du Pdci. Donc, nous, on ne peut pas rester les bras croisés. Nous avons un devoir d’information de nos bases. Ce que nous avons fait.
Mais il veut attaquer les décisions… ?
Je vous ai dit la réalité, peut-être qu’il n’est pas informé, qu’il n’a pas connaissance de la loi de 93. Ça, il faut qu’il se renseigne sur l’arsenal juridique qui régit les partis politiques. La loi de 93, dit qu’on ne peut pas militer dans plus d’un parti politique.
Il a arboré la tenue du Pdci pour faire sa conférence de presse, alors que vous avez signifié que cela lui est désormais interdit ?
C’est seulement dimanche dernier qu’on l’a dit. Avec le temps, on va appliquer cela.
La réunion que vous avez tenue avec les délégués répondait à quoi ?
C’était pour faire le calendrier des missions des secrétaires exécutifs sur le terrain, les missions de consensus. Donc, très bientôt, vous aurez des calendriers pour que ces réunions-là, soient couvertes. On introduit la séance et chaque zone a retrouvé son équipe. On a des missions, il fallait échanger sur les modalités et établir les calendriers. C’est tout, il n’y avait rien de particulier.
Source: Africanewquik

Le titre est de la rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici