Accueil A LA UNE Un essaim d’abeilles tue un jeune homme et fait plusieurs blessés...

[Côte d’Ivoire Insolite] Un essaim d’abeilles tue un jeune homme et fait plusieurs blessés à Dimbokro

38
0
PARTAGER
A titre d'illustration

-Ville morte mardi 25 septembre 

Un essaim d’abeilles a tué un jeune homme et fait plusieurs blessés à Dimbokro, une ville du Centre-Est de la Côte d’Ivoire, située dans la région du N’zi-Comoé.

Un jeune homme (la vingtaine révolue) a perdu la vie suite à des piqûres mortelles d’un essaim d’abeilles, dans la ville de Dimbokro, mardi 25 septembre 2018. Cette descente musclée des abeilles sur Dimbokro, a également fait plusieurs blessés, dont certains cas grave, créant une débandade totale et paralysant toutes les activités dans la ville.

Selon l’Agence ivoirienne presse (AIP) qui a donné l’information, jeudi 27 septembre 2018, reprise par plusieurs sites d’informations en ligne, notamment abidjan.net, la victime, Yacinthe, un malade mental, originaire du village de Kouakro dans la sous-préfecture d’Assahara, était assis au «carrefour N’da» (sa place habituelle) quand il a été pris à partie par toute une colonie d’insectes. Subissant les piqures mortelles de ses envahisseurs pendant plus d’une heure, Yacinthe s’écroule et meurt.

Aussitôt alertés, les sapeurs-pompiers et la police se sont rendus sur les lieux. Ils n’ont, malheureusement, fait que constater les faits. Le corps sans vie de celui qu’on surnommait Vietol, était étalé sur le sol. Pour déterminer les causes de ce fait insolite, une enquête a été ouverte, par les autorités compétentes.

À la suite des évènements, la ville étaitparalysée tout le reste de la journée, rapporte le confrère.

Les propriétaires des petits commerces et les magasins avaient fermés, de peur d’être les prochaines victimes des abeilles, visiblement très en colères et sorties de nulle part, pour des raisons encore inconnues. Les populations, quant à elles, restaient terrées chez elles.

Georges Kouamé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici