Accueil A LA UNE La Mutuelle de Crédit et de Financement des PME (MCF-PME) réalise...

[Côte d’Ivoire] La Mutuelle de Crédit et de Financement des PME (MCF-PME) réalise un excédent de 22 millions FCFA

318
0
PARTAGER
La table de séance

La Mutuelle de Crédit et de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (MCF-PME), a tenu sa 6e Assemblée Générale Ordinaire le 19 juin 2018 à la Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire(CCI-CI) à Abidjan-Plateau. Après avoir statué sur les comptes sociaux, donné quitus aux organes de gestion et approuvé le budget 2018, un excédent de 22 millions F/CFA été réalisés. Des responsables de ladite institution ont réagi. Morceaux choisis.

Eric Djama (Directeur Exécutif de la MCF-PME) :

“Nous terminons l’exercice 2017 par un excédent de 22 millions de francs(photo)

« …La Mutuelle de Financement des Petites et Moyennes Entreprises a été mise en place au lendemain de la crise de 2010 par la Banque Mondiale. C’est un accord tripartite entre l’État de Côte d’Ivoire, des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et la Banque Mondiale. Cette institution a été mise en place pour accompagner les PME pour leur financement et pour leur structuration quant au renforcement de leur capacité. L’assemblée générale de ce jour a pour objectif non seulement de statuer sur les comptes sociaux mais aussi de donner quitus aux organes de gestion et approuver le budget 2018. Nous terminons l’exercice 2017 par un excédent de 22 millions de francs. Modestement, on peut être satisfait de ce résultat.

En termes de perspectives, nous pouvons faire mieux. Parce que globalement, les PME ne sont pas assez financées. Pour les années à venir, nous comptons mettre en place des produits innovants pour adresser les demandes de financement des PME »

Sylvain Kaupoin (membre du comité de crédit de la  MCF-PME):

A terme, il est question d’avoir un outil performant qui finance toutes les  activités des PME…”

« …La spécialité de notre institution, c’est d’accompagner les PME, financer leurs activités et les amener à se développer(…) Au terme de cette assemblée générale annuelle, notre vœux c’est que la Mutuelle puisse se donner les moyens de son propre  développement, exhorter les membres à croire à ses objectifs, à faire des propositions concrètes parce que la réflexion, dira-t-on est l’émanation de tout le monde(…) A terme, il est question d’avoir un outil performant qui finance toutes les  activités des PME et qui les aide à se développer comme nous le souhaitons(…)En tant qu’opérateurs  économiques, nous avons le devoir de jouer notre partition dans le développement économique de la Côte d’Ivoire… »

Dr Christophe KOUAME (membre du comité de contrôle et de surveillance) :

A terme, il est question d’avoir un outil performant qui finance toutes les activités des PME…”(photo)

« …Au terme de la 6e Assemblée Générale Ordinaire annuelle de la Mutuelle de Crédit et de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (MCF-PME), nous avons constaté des avancées notables en termes de qualité de gestion de l’actif. Mais comme toute entreprise financière, le taux d’impayés est en hausse de 2016 à 2017. Au vu des résultats, nous pouvons dire que nous sommes satisfaits. Toutefois, le comité de contrôle et de surveillance recommande au Conseil d’administration et à tous les organes de faire des efforts en termes d’augmentation du volume global des « crédits de qualité » et en termes de qualité des clients pour que in finae, on puisse réduire les impayés. Ce sont là, lesrecommandations du comité de contrôle et de surveillance ».

Cissé Hamed(Vice-Président du Conseil d’Administration) :

“…Le tissu économique ivoirien repose sur les PME…”

« …En ma qualité de membre du Conseil d’administration, je souhaite que la Mutuelle aille de l’avant et que la situation morose que connaît notre pays et qui fait que les PME sont dans des difficultés financières puisse s’atténuer pour que les PME puissent travailler parce que le tissu économique ivoirien repose sur les PME. Elles doivent continuer à travailler et prospérer pour aller vers une institution financière forte. »

Mme RachelleGUEDE (présidente du comité de contrôle et de surveillance) :

’…C’est à travers les crédits que notre institution peut évoluer…”

« Je demande aux mutualistes de s’approprier la MCF-PME en prenant des crédits. Parce que c’est à travers les crédits que notre institution peut évoluer… »

 

Alimata Soumahoro (présidente du comité de crédit) :

 

 

‘’…Les règles sont assez contraignantes mais le crédit est possible…” 

« …A l’ensemble des mutualistes, je leur demande d’apprendre à présenter au mieux leurs dossiers. C’est vrai que les règles sont assez contraignantes mais le crédit est possible à condition que les informations qui leur sont demandées arrivent dans la bonne forme… »

Propos recueillis par EKB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici