Accueil A LA UNE Cote d’Ivoire: la verite sur la coupure d’electricite au CHU de Yopougon

Cote d’Ivoire: la verite sur la coupure d’electricite au CHU de Yopougon

108
0
PARTAGER

Suite a ce qui est considéré d’appeler coupure de courant au CHU de Yopougon, une source médicale bien introduite fait  un éclairage quant à la vérité sur ce qui s’est véritablement passé

Un  enfant de  d’environ 3 ans, gravement handicapé depuis la naissance a été évacué aux urgences du CHU de Yopougon parce qu’il avait fait arrêt cardiaque le 21 sept. Après sa  réanimation, il est transféré au service cardiopulmonaire lourde aux urgences. Les examens cliniques et paracliniques effectués mettent en évidence une infection très sévère qui a envahi tout son organisme .Des dispositions sont prises pour des traitements en réanimation. Toute chose qui a permis  de le maintenir en vie pendant 3 jours. Au  4ème jour, son cerveau était totalement abîmé mais le cœur continuait de battre. Il est donc considéré comme un enfant décédé mais avec persistance des battements du cœur. A toutes fins utiles, cela arrive assez souvent dans les situations graves chez des personnes jeunes. Le cerveau meurt avant le cœur.

Toutefois, il est décidé selon notre source de maintenir l’enfant sous respirateur et de continuer les traitements normalement jusqu’à ce que le cœur s’arrête de lui-même ou qu’on ait besoin du
respirateur pour le débrancher.
C’est dans ce contexte que la coupure de courant imprévue est survenue. La plupart des appareils de réanimation ont tous une autonomie en cas de coupure d’électricité et c’est cette autonomie qui permet de s’organiser pour les maintenir en vie et de continuer les soins. Tous les autres patients sous les respirateurs pendant
la coupure de courant sont vivants, en évolution favorable et on continue leurs soins.
Dans le cas de l’enfant, étant donné qu’il était déjà médicalement décédé depuis le matin, on a attendu simplement que son cœur qui avait déjà fait plusieurs arrêts en raison de l’infection sévère, s’arrête pour une dernière fois et qu’on puisse débrancher le respirateur. Son décès socialement déclaré n’a rien à voir avec la coupure électrique. c’est juste une coïncidence car avec ou  sans électricité on aurait fini par le débrancher et déclarer son décès clinique.

Bloffoue Bâ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici