Accueil A LA UNE Cote d’Ivoire Lutte anti-tabac: Les ONG de lutte anti-tabac plaident pour l’adoption...

Cote d’Ivoire Lutte anti-tabac: Les ONG de lutte anti-tabac plaident pour l’adoption de la loi en 2018

18
0
PARTAGER

Les ONG engagées dans la lutte antitabac ne démordent pas concernant les actions à mener pour l’adoption de la loi anti-tabac.

En effet, l’ensemble des ONG dont  l’ONG Comité/Club Universitaire Unesco pour la Lutte Contre la Drogue et autres pandémies (CLUCOD) en collaboration avec la Conférence des Médias, contre le Tabagisme, l’Alcoolisme et la Toxicomanie en Côte d’Ivoire (COMTATCI) et le Réseau des Communicateurs pour la Lutte Contre le Tabagisme et l’Alcoolisme en milieu Scolaire et Universitaire (RECLTASU) ont prononcé une conférence de presse à Abidjan récemment pour faire ce plaidoyer.
Selon eux, il est important de marquer leur soutien au gouvernement quant à la dynamique dans laquelle il s’est engagé pour garantir la santé des populations en matière de lutte contre le tabagisme. Mais, surtout encourager les parlementaires à aller jusqu’au bout de leur engagement pour le vote de la loi antitabac en cette année 2018.S
Aussi, pour les présidents, Tall Lacina de l’ONG Clucod, Fidèle Neto de la COMTATCI et Dimitry Renko du RECLATSU, le texte qui se trouve être en 46ème position sur la liste des lois à voter  sur la table des députés, doit être au regard des dégâts causés par le tabac, la priorité des priorités. « Car il s’agit de sauver des vies humaines, notamment celle de jeunesse de notre cher pays la Côte d’Ivoire ». Les dernières statistiques livrées sur le tabagisme par Alas Tobacco 2018, démontrent 9111 décès en Côte d’Ivoire du fait des maladies liées au tabagisme.
Autant dire qu’il y a péril en  la maison ivoire d’où la nécessité de prendre des mesures draconiennes pour faire face à cette avancée figurante qu’est le tabagisme dans notre pays. D’où le vote de la loi qui s’inscrit pleinement dans  l’esprit et la lettre de la Convention Cadre de la Lutte Antitabac de l’OMS.
Un traité que notre pays a signé depuis 2010, et qui est une boussole pour les pays qui l’ont ratifié, en matière de politique de santé. La balle est donc dans le camp des parlementaires pour faire voter ce texte adopté en conseil des ministres en 2014. Surtout, en ne se laissant pas influencer par les agissements des industriels du tabac, dont l’objectif est de ne pas voir cette loi adopter.
Du 9 au 10 novembre 2018, à Dabou à l’hôtel Akparo, les parlementaires, le ministère de la santé, certains ministères clés et la société civile, engagés dans la lutte antitabac avec l’appui des experts de l’OMS et de certaines structures comme l’ACBF, étaient à un atelier d’échanges et d’informations sur la CCLAT et les méfaits du Tabagisme en Côte d’Ivoire.
L’objectif étant selon les organisateurs, notamment l’OMS et le ministère de la Santé d’amener les élus députés à s’engager pour l’adoption d’une loi antitabac en Côte d’Ivoire.

Une collaboration De Agaustino

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici