Accueil A LA UNE Cote d’Ivoire Lutte contre la corruption: La HABG et Civis-CI en croisade...

Cote d’Ivoire Lutte contre la corruption: La HABG et Civis-CI en croisade a Yamoussoukro

51
0
PARTAGER

Pour lutter efficacement contre la corruption, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est dotée d’un dispositif juridique et institutionnel conformément aux conventions internationales qu’elle a ratifiées en 2012.

La Haute Autorité pour la Bonne gouvernance  initie à cet effet, le samedi 03 novembre 2018 à Yamoussoukro un séminaire. Ledit conclave a pour  objectif de former les membres des “comités locaux d’intégrité” sur leurs rôles dans la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées en collaboration avec l’association Civis-CI présidée par Dr Kouame Christophe.

Dans la mise en œuvre de sa mission de sensibilisation et d’éducation de la population sur les conséquences de la corruption, la Haute Autorité pour la Bonne gouvernance (Habg) a initié une vaste campagne de sensibilisation auprès des administrations publiques locales et
des populations, sur l’ensemble du territoire national.
A la faveur ’ de cette campagne, les organisations de la société civile telle Civis-CI se sont engagées à surveiller les actes de corruption et des infractions assimilées, en se constituant notamment en « Comités locaux d’intégrité ».
A toutes fins utiles,le « Comité local d’intégrité » est un instrument de veille mis en place par les populations pour surveiller et dénoncer les actes de corruption dans leur localité.
A ce titre, le Comité se charge d’informer et de sensibiliser les populations sur les conséquences de la corruption, les modes de saisines, les voies et moyens de dénonciation. Il surveille la délivrance des services au public par l’administration et renforce les capacités des agents publics et des populations sur la corruption et les infractions assimilées, mène des enquêtes d’opinion sur la corruption au plan local et peut faire des
propositions dans les réformes du dispositif anticorruption.
Cette initiative est conforme aux dispositions de l’article 23 de l’Ordonnance N°2013-660
du 20 septembre 2013 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées. Elle est  participative et  vise à associer les acteurs de la société civile, en vue de les impliquer dans des actions de grande envergure.
Dans l’optique d’assurer à ces comités un fonctionnement efficace, il convient de renforcer les capacités de leurs membres et de leur apporter un appui matériel et technique, à l’occasion d’un séminaire.
EKB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici