Accueil A LA UNE {Côte d’Ivoire-Lutte contre la Tuberculose]Le plaidoyer d’Alliance Côte d’Ivoire et de l’Onjici

{Côte d’Ivoire-Lutte contre la Tuberculose]Le plaidoyer d’Alliance Côte d’Ivoire et de l’Onjici

49
0
PARTAGER

En prélude à l’Assemblée générale de l’ONU le 26 septembre 2018, à New-york où est prévue une  rencontre de haut niveau sur la lutte contre la tuberculose, environ une vingtaine de journalistes, membre de l’Organisation nationale des journalistes d’investigation de Côte d’Ivoire (ONJICI), à l’initiative de ladite organisation ont été formés, avec l’appui technique d’Alliance Côte d’Ivoire le mardi 18 septembre 2018, à Abidjan sur les enjeux de la lutte contre la tuberculose et le sida en Côte d’Ivoire.

Cet atelier, meublé par deux sous-thèmes  avait pour objectif de renforcer les connaissances des acteurs de médias dans la lutte contre la tuberculose, en vue de  les impliquer davantage, dans la communication et l’Information des populations. À travers, les deux sous-thèmes :“ Quelles actions publiques et quelles progressions dans la lutte contre la tuberculose et le sida en Côte d’Ivoire ?”“ L’éradication de la tuberculose et du sida en Côte d’Ivoire est-elle réaliste ?”,  les experts, Dr  Diaby Moustapha et Dr Kouamé Amenan du Programme National  de Lutte contre la Tuberculose (PLNT) ont instruit les  les journalistes  avec à leur tête, le président de l’Onjici , Koné Sériba sur les différents types de tuberculose, les signes annonciateurs, les voies de transmission, les mesures préventives, la relation entre la tuberculose et le VIH SIDA et le traitement de cette maladie.

Pour sa part, M. Sansan Kambou, responsable du programme lutte contre la tuberculose à Alliance Côte d’Ivoire  a fait une présentation succincte de sa structure, non sans expliquer son rôle. « Un de notre  rôle est la mobilisation communautaire et le renforcement de la  communication pour mettre fin à la Tuberculose par l’atteinte effective de toutes les couches sociales à travers les sensibilisations de proximités et de masses »,a t-il indiqué.

Par ailleurs, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),l’incidence de la tuberculose en Côte d’Ivoire, était  estimée  à environ 153 cas pour 100.000 habitants en 2016. Quant à la Côte d’ivoire, elle  a enregistré 23 750 cas de tuberculose toutes formes notifiés / taux de notification de 105 cas/100.000 hbts en 2017 avec une prévalence du VIH chez les patients TB de 20 %.
Plus de la moitié des cas ont été notifiés à Abidjan et sa région (53%) où la prévalence du VIH était la plus élevée du pays. L’accès aux services de Lutte anti tuberculeuse (LAT) est difficile, notamment dans les zones urbaines et suburbaines du fait d’une couverture nationale insuffisante en structures de diagnostic et de traitement de la TB.

Consciente de cette situation, Alliance Côte d’Ivoire veut interpeller et impliquer au plus haut niveau les autorités ivoiriennes. Autant dire que la présence du  président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara dont le pays est membre des 193 États de l’ONU est très attendu à l’Assemblée générale, la toute première rencontre de haut niveau sur la lutte contre la tuberculose à New-York.

EKB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici