Accueil A LA UNE Des chefs, des femmes, des jeunes promettent la victoire à Samy...

[Côte d’Ivoire Municipales 2018] Des chefs, des femmes, des jeunes promettent la victoire à Samy Merhy le 13 octobre à Lakota

213
0
PARTAGER

La place Gnaléga à la gare de Goudougo a servi de cadre, samedi 29 septembre 2018, au lancement officiel de la campagne du maire sortant de Lakota, Samy Merhy. Des chefs traditionnels, Des responsables de la jeunesse et  des femmes ont promis la victoire à leur candidat au soir du 13 octobre.

L’union entre le candidat et la jeunesse

C’est parti. Celui qu’on peut appeler, le maire au 15 prix de développement en Côte d’Ivoire, dont celui du Président de la République (en 5 ans de mandat), Samy Merhy a lancé officiellement sa campagne samedi 29 septembre 2019, à Lakota où il a reçu le soutien ferme des chefs de villages, des responsables de femmes et ceux de la jeunesse.

« Grâce à vous, en cinq ans de mandat (depuis 2013), on n’appelle plus la commune de Lakota, ‘’Campement à gauche’’. Vous êtes un vrai acteur de développement qui utilise son argent pour le bonheur des populations que nous sommes. Vous avez contribué efficacement au développement de Lakota en y mettant la foi et la manière, nous en sommes reconnaissant.» C’est en ces mots que l’on peut, résumer le soutien des populations qui ont fait nombreux le déplacement au lancement de la campagne du maire sortant, Samy Merhy.

Les femmes ne sont pas restées en marge du soutien

Ensemble, ils ont pris l’engagement de donner la victoire à celui qu’il appelle affectueusement le maire ‘’choco’’, en restant vigilant afin d’éviter un  ‘’hold-up électoral’’, au soir du 13 octobre. « On ne veut pas d’imposteurs pour le développement de Lakota. Nous avons intérêt à continuer le développement de notre commune avec vous (Ndlr : Samy Merhy)», ont promis les différents intervenants.

« Ce n’est pas mon travail à moi seul, c’est la conjugaison de nos efforts. C’est le résultat de la mission que vous m’avez confiée en me donnant la victoire en 2013. Je suis fier de vous parce que je sais qu’avec vous, nous ferons pour Lakota, beaucoup de bonnes choses », a indiqué le candidat dans un tonnerre d’applaudissements.

Par ailleurs, M. Samy a invité les populations au calme et à la sérénité. « Je vous invite à demeurer calme, malgré les provocations. C’est dans la paix et dans le calme que nous pouvons développer ‘’notre Lakota’’ et non dans la violence et la division », a-t-il conseillé.

Dans son allocution, le candidat a promis la somme de 10 millions FCFA (‘’non remboursables’’) à une association de femmes commerçantes pour les soutenir.

La jeunesse de Lakota

L’une des fausses notes du début de la campagne fut l’agression du jeune Karamoko Namory. Il a été blessé dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 septembre 2018, par d’autres jeunes au moment où il affichait les prospectus du candidat Mery. « Nous ne pouvons pas vouloir le développement et emprunter des chemins macabres de la violence. Nous sommes, ici pour parler de développement et dérouler notre vision pour Lakota », a indiqué le directeur de campagne, M. Ahipo.

Le maire a terminé son allocution par présenter ses réalisations en cinq ans de mandat. Une longue file de travaux qui achèvent de convaincre que la popularité et le soutien dont il bénéficie à un sens.

Dans cette commune de 21 lieux de vote avec 61 bureaux de vote pour 22 978 électeurs et Lakota Sous-préfecture, 36 lieux de vote avec 42 bureaux de vote pour 9 983 électeurs, deux candidats s’affrontent : le maire sortant, candidat à sa propre succession, Samy Merhy et le candidat de la majorité présidentielle de la coalition politique, Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Kouyaté Abdoulaye. Ils sont à la conquête de 32 961 électeurs inscrits et enregistrés par la Commission électorale indépendante (CEI).

Pour terminer la première journée de campagne, des véhicules avec gyrophare, des véhicules de podium, des motos ont fait plusieurs parades à travers les différents artères de la commune, jusqu’à tard dans la nuit.

Le Montagnard, envoyé spécial à Lakota

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici