Accueil A LA UNE Le face à face Guillaume Soro contre Hamed Bakayoko aura lieu...

[Côte d’Ivoire Municipales 2018] Le face à face Guillaume Soro contre Hamed Bakayoko aura lieu à Abobo

623
0
PARTAGER

-Guillaume Soro se ‘’rebelle’’ et choisit son camp

Pour les élections municipales du 13 octobre 2018, dans la commune d’Abobo, Guillaume Kigbafori Soro conteste le choix du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), coalition politique, à laquelle il appartient et porte son choix sur le candidat indépendant, Koné Téfour.

«Va dire aux populations d’Abobo, moi Soro Kigbafori Guillaume, j’ai choisi comme candidat, Koné Téfour à Abobo. Je suis venu vous dire qu’à Abobo, le candidat de Guillaume Soro, c’est Koné Téfour. Point.» Tel est message que le député, Soro Kanigui, par ailleurs président du Raci a donné aux populations de la commune d’Abobo le samedi 15 septembre 2018, au nom du président de l’Assemblée nationale.

Pour justifier sa position tranchée, désormais officielle, l’émissaire de M. Kiggbafori est, on ne peut plus claire : «Si ses parents lui on demandé d’être candidat à la mairie, ce n’est pas moi Guillaume Soro, qui vais leur dire non. Le président Soro m’a demandé de venir te dire qu’il te soutient, et qu’il sait que tu vas remporter les élections en octobre.»

Membre des instances dirigeantes du RDR, le président de l’Assemblée nationale entre dans une ‘’rébellion’’ contre son propre parti, pour apporter son soutien à ‘’un brillant cadre’’ d’Abobo qui a ‘’saigné et sué pour que chacun soit là aujourd’hui.’’

La ligne de front mouvante entre Guillaume Soro et Hamed Bakayoko, vient d’être franchie. La hache guerre vient d’être déterrée (sûrement pas bien enterrée) dans cette partie du district d’Abidjan, qui continue à faire couler beaucoup d’encre et de salive pour avoir été l’épicentre de la crise post-électorale. Cette fois-ci, c’est à Abobo que le candidat du Rhdp, Hamed Bakayoko affrontera Guillaume Soro par personne interposée.

Jusqu’où iront ces deux pontes du pouvoir dans cette nouvelle crise qui se profile à l’horizon ? La question mérite d’être posée. Tant, le président de l’Assemblée nationale tient à la victoire de son poulain aux élections municipales du 13 octobre 2018.

Au-delà des apparences, la guerre à fleuret moucheté entre Guillaume Soro et Hamed Bakayoko refait surface. Le temps, ‘’l’autre nom de Dieu’’ est passé par là, mais les deux ‘’frères’’ du RDR et du Rhdp n’ont pas encore dit leur dernier mot.

« Si tu es son choix à Abobo que, pour l’heure les choses ne bougent pas, c’est parce qu’il n’est pas en Côte d’Ivoire. Tu peux compter sur lui, sur ses relations, pour réparer une injustice et faire en sorte que le grand Abobo se mette debout pour te voter », indique l’émissaire de Guillaume Soro.

Kpan Charles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici