Accueil A LA UNE Le général Tibé Bi Balou Jean-Christophe blanchi 2 fois par la...

[Côte d’Ivoire Procès des déchets toxiques] Le général Tibé Bi Balou Jean-Christophe blanchi 2 fois par la justice ivoirienne

511
0
PARTAGER
Pendant quatre années, le général Tibé Bi Balou était entre le Tribunal de Justice et son domicile

La victime dans l’attente de sa Grosse

L’ex-directeur général de la direction générale des Affaires maritimes et portuaire (Dgamp), le général Tibé Bi Balou Jean-Christophe a été blanchi, pour la seconde fois par la justice ivoirienne dans l’affaire des déchets toxiques, qui l’opposait aux sociétés pollueuses Trafigura-SA et Puma Energy CI-SA, le vendredi 1er juin 2018.

Le procès en appel intenté par l’ex-directeur général des Affaires maritimes et portuaires, le général Tibé Bi Balou Jean-Christophe a connu un dénouement heureux pour M. Tibé. Après quatre longues années de procédure judiciaire dans la gadoue et l’espoir, la chambre présidentielle de la Cour d’Appel d’Abidjan-Plateau, présidée par le magistrat hors hiérarchie Ali Yéo, a blanchi Tibé Bi Balou.

Les sociétés criminelles, Trafigura et Puma avaient déversé intentionnellement en août 2006, 528m3 de déchets mortels endeuillant plusieurs familles et des handicapés à vie  dans le district d’Abidjan. Un bilan lourd et triste d’une page noire de la Côte d’Ivoire.

Le général Tibé Bi Balou Jean-Christophe honoré à la cérémonie des 30 ans de l’Arstm en août 2017, pour avoir a piloté de main de maître (en tant que président) les travaux du comité de restructuration de cette institution de 2003 en 2004.

Ayant gagné enfin ce procès, l’ex-DG bénéficiera d’une indemnisation. Approché, la victime administrative a exprimé sa joie d’être ‘’partiellement’’ soulagé : « C’est une victoire qu’il faut saluer à sa juste valeur. C’est vrai que j’ai souffert moralement, mais je n’ai jamais douté de la justice ivoirienne. J’ai toujours soutenu à qui veut l’entendre que notre justice a, en son sein des magistrats courageux, justes, prêts à dire le droit, uniquement que le droit. Pour moi, ce dossier vient de révéler un fait un important, à savoir mon innocence dans une faire sale et criminelle. En tout état de cause je suis dans l’attente de la Grosse pour pouvoir aviser. Je rends gloire à Dieu qui ne m’a jamais abandonné et qui m’a donné la force de tenir jusqu’ici, parce que j’ai souffert terriblement dans cette affaire de crime contre l’humanité. Je remercie ma famille, mes enfants, mes amis et connaissances, ainsi que tous ceux qui, de près ou de loin, ont porté ce procès en prière », a indiqué le général Tibé.

Le 4 août 2006, il est relevé abusivement et injustement des ses fonctions à cause de l’arrivée du bateau pollueur, le Probo Koala. Ce, pour permettre aux vrais commanditaires tapis dans un noir obscur qui se la coule douce, de faire accoster le bateau criminel, afin de déverser son contenu mortel dans le district d’Abidjan. Le 11 septembre 2006, l’ex-directeur général de la Dgamp est arrêté ‘’pour délit d’importation de déchets toxiques ayant occasionné mort d’hommes.’’

Le 14 février 2009, il est blanchi à la Cour d’Assise du Plateau sans être dédommagé. Le 1er juin 2018, il est blanchi pour la seconde fois par la chambre présidentielle de la Cour d’Appel d’Abidjan-Plateau, dans un procès qu’il a intenté contre Puma et Trafigura, cette fois-ci il sera dédommagé.

L’État va-t-il continuer à ignorer le cas de ce grand serviteur qui a été blanchi en 2009 au Pénal et en 2018 en Civil ?

Sériba Koné

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici