Accueil A LA UNE Cécile Ahouma Gbouzouo, la dame qui défie 5 hommes dans le...

[Côte d’Ivoire Régionales 2018] Cécile Ahouma Gbouzouo, la dame qui défie 5 hommes dans le Lôh-Djiboua

200
0
PARTAGER
Cécile Ahouma Gbouzouo, la dame qui s’affiche et qui domine

-La femme qui s’affirme

Cécile Ahouma Gbouzouo est l’une des rares femmes, qui défie cinq hommes dans la région du Lôh-Djiboua, dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire. Elle a décidé de ne pas jouer les seconds rôles, mais de s’affirmer pour confirmer, elle aussi sa victoire au soir du 13 octobre 2018. Candidate sous la bannière ‘’Indépendant’’, elle affiche ses ambitions et son sens de développement qui collent avec la réalité de ce peuple : ‘’le projet Attieké d’or’’, qui ne laisse personne indifférent.

Sollicitée il y a plus de vingt ans, par des femmes de son village, Dagrom, localité située 3 kilomètres de Divo sur l’axe Divo-Lakota, afin de les aider à apporter des solutions aux invendus de leurs productions alimentaires, elle se met en 2018, à la disposition des populations de la région du Lôh-Djiboua. « Je me suis disposée, sans avoir une quelconque casquette officielle, à rechercher des débouchés aux produits de ces opératrices du milieu rural », indique-t-elle.

À l’en croire, ses investigations dans ce sens lui ont fait parcourir les grands marchés des produits alimentaires d’Abidjan et de comprendre les circuits de distribution de ces produits. La découverte des contraintes et limites des marchés domestiques ivoiriens l’ont amenée à poursuivre ses recherches à l’étranger, notamment en Europe. Elle s’est rendu compte que les opportunités plus grandes qu’offrent les marchés extérieurs sont également conditionnées à la satisfaction de règles, normes et autres obligations auxquelles les opérateurs doivent satisfaire. « Au vu de ces constats, il m’est apparu, comme une évidence, que des efforts solitaires, par ma seule bonne volonté ne pouvaient suffire à apporter des solutions véritables et durables à tous ces problèmes. D’où la nécessité de travailler à des actions concertées et formalisées pour atteindre les objectifs ». Telle est l’ambition mesurée depuis plus vingtaine d’année par dame Cécile.

Pour sortir vainqueur des élections au soir du 13 octobre 2018, elle propose, entre autres inscrire résolument le conseil régional du Lôh-Djiboua dans une dynamique de mettre les populations en capacité d’accéder, de s’approprier et d’utiliser effectivement les infrastructures mises à leur disposition, de réduire la vulnérabilité des populations, d’engager la région dans la réalisation des NDC (Contributions nationales déterminées) de la Côte d’Ivoire.

Elle a décidé de s’affirmer pour confirmer la force des dames

La dame qui s’affiche et qui domine. Elle reste la convaincue que la lutte contre la pauvreté, est aujourd’hui le cheval de bataille des plans de développement principalement en Afrique. « Si elle veut obtenir des résultats durables et irréversibles, elle doit conduire à la création de la richesse par les populations elles-mêmes. Autrement, ces programmes risquent de s’enliser dans une assistance sans fin, avec au bout du compte, la lassitude pour les intervenants et le sentiment de « pauvres damnés » pour ces éternels assistés » rappelle la candidate.

Mme Cécile Ahouma Gbouzouo est cadre supérieure d’administration publique. Elle a occupé plusieurs postes de responsabilité dans des cabinets ministériels et en administration locale. Elle est spécialisée dans divers domaines, elle exerce en qualité d’experte auprès d’organismes d’appui au développement en Genre, gestion PME/PMI….

C’est cette tête pleine perturbe le sommeil des cinq autres candidats, Zakpa Komenan Tchékoura Rolland (Rhdp), Babli Dominique (Pdci-Rda), Zéhouri Paul Arnaud Bertin (Indépendant), Amia Gbakré Noël (Indépendant) et Diakité Daouda (Indépendant) dans le Lôh-Djiboua.

Kpan Charles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici