Accueil A LA UNE Les 12 syndicats observent un arrêt de travail le lundi 5...

[Côte d’Ivoire Santé] Les 12 syndicats observent un arrêt de travail le lundi 5 novembre (actualisé)

458
0
PARTAGER
Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'hygiène publique

La Coordination des syndicats du secteur de santé (Coordisante) et les syndicats associés observent un arrêt de travail à partir du lundi 5 novembre 2018, suite à des négociations qui ‘’n’aboutissent pas’’, selon le porte-parole, Boko Kouaho.

La liste de la Coordisante des syndicats des personnels soignants de la santé de Côte d’Ivoire et syndicats associés

Dans un communiqué de presse dont lepointsur.com a reçu copie, cette plateforme syndicale négocie pour des revendications portant sur : 6 points de revendications à caractère financier, 5 points de revendications à caractère administratif, 6 points à caractère administratif et financier et 8 points de revendication à caractère académique et technique.

Ce long arrêt de travail collectif ‘’renouvelable’’, sanctionné par l’observation du service minimum conformément aux textes en vigueur, se fera dans les CHU, les CHR, les hôpitaux généraux, à l’Institut de cardiologie d’Abidjan, à l’IRF d’Adzopé, au CNTS et au Samu.

Par ailleurs, une information relayée par l’AIP (Agence ivoirienne de presse) indique que le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé, a demandé « fraternellement » aux syndicats du personnel de santé de surseoir à leur mot d’ordre de grève afin de lui donner le temps de régler les problèmes posés, au sortir d’une visite du Centre hospitalier régional (CHR) de Korhogo, jeudi 1er novembre 2018, soir. « Je demande fraternellement aux syndicalistes de ne pas mettre à exécution ce mot d’ordre de grève » a plaidé Dr Aka Aouélé, expliquant qu’il est à la tête du ministère depuis seulement trois mois. « En trois mois, croyez-moi, personne ne peut faire de miracle (…) quelle que soit sa bonne volonté », a insisté le ministre qui assure n’avoir jamais rompu les négociations avec les responsables des syndicats regroupés.

La Coordisante des syndicats des personnels soignants de la santé de Côte d’Ivoire et syndicats associés ne nient les différentes négociations menées, mais ils estiment que les autorités les ‘’tournent en rond’’ depuis qu’ils ont entrepris les négociations avec eux depuis plusieurs mois.

Kpan Charles

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici