Accueil A LA UNE Le Maroc au sommet, la Côte d’Ivoire plombée (La chronique de...

[Football] Le Maroc au sommet, la Côte d’Ivoire plombée (La chronique de Fernand Dédeh) #sport

398
0
PARTAGER
Fernand Dedeh (G) en compagnie de Joseph Antoine Bell (D)

Le Maroc a logiquement remporté le CHAN 2018. Les Lions de l’Atlas ont été réguliers, performants tout au long de la compétition.

Maroc vainqueur du CHAN 2018

4-0 face au Nigeria

Meilleure Attaque: 16 buts (Maroc)

Meilleure défense : 2 buts encaissés (Maroc)

Bilan: 32 Matches, 58 buts (1,28 but / match)

Meilleur buteur: Ayoub El Kaabi 9 buts (Maroc)

Meilleur joueur: Ayoub El Kaabi (Attaquant, Maroc)

L’équipe victorieuse du Maroc.

Bravo au Maroc donc. Il a une vision et une ambition. Il s’en est donné les moyens. L’équipe A qualifiée pour le mondial 2018, l’équipe locale, championne d’Afrique, le WAC, champion des clubs…

Il y a pourtant cinq (5) ans, le Maroc entamait la reconstruction de son football. Par le bas. Par la formation. En 2013, les Éléphants cadets battaient les jeunes marocains en 1/2 finale de la coupe d’Afrique des Cadets, au stade Mohamed V de Casablanca. J’avais vu les larmes des supporters marocains.

En 2014, les Juniors ivoiriens faisaient pleurer les Marocains en 1/8e de finale de la coupe du monde.

Cinq (5) ans plus tard, la relève est assurée ou presque. Les Marocains inversent la tendance, prennent froidement leur revanche sur leurs « bourreaux » d’hier.

Cinq (5) ans plus tard, le Maroc est au sommet. La Côte d’Ivoire est plombée. Engluée dans les querelles qui disent tout de sa politique de football.

Le Maroc a largement mérité son trophée. En finale, il a dominé un Nigeria tétanisé par le froid et la pluie qui n’a pas cessé toute la journée. Un Nigeria qui a densifié son milieu de terrain pour exposer ses couloirs. Des couloirs merveilleusement exploités par la vivacité marocaine pour offrir des gestes spectaculaires et surtout des buts aux attaquants.

Le CHAN prend ainsi fin. Le Maroc a maîtrisé l’organisation. Pas d’incidents majeurs notés. Le Royaume chérifien donne des complexes aux pays organisateurs des futurs événements de la CAF. Il a les infrastructures. Il peut à tout moment suppléer un organisateur défaillant. Le Cameroun (CAN2019) et la Côte d’Ivoire (CAN2021) sont plus que avertis…

La Côte d’Ivoire, justement… Les acteurs du football ivoiriens ont-ils compris s’il y a un temps pour les palabres et un temps pour régler les palabres? Ont-ils décodé les signes? La CAF et la FIFA leur offrent le temps et les pistes pour le dialogue en interne…

J’ai vu ici à Casa, des gens qui se disent lobbyistes… Des lobbyistes sans interlocuteurs. Des lobbyistes qui rasent les murs.

J’ai soupiré. Je me suis dit intérieurement « Si ce n’est que ça, retournons au pays. Allons régler nos problèmes chez nous… ».

En réalité, la Côte d’Ivoire a les ressources humaines pour éteindre ce qui paraît un feu… Tiens, le monde du football a nommé l’Ivoirien Jacques Anouma en qualité  » d’envoyé spécial » de la CAF et de la FIFA pour prévenir les crises dans toutes les associations nationales. Tu comprends? En Côte d’Ivoire, Jacques Anouma est comme la tombe du village… Et pourtant…

La chronique de Fernand Dédeh, envoyé spécial au Maroc

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici