Accueil A LA UNE La Côte d’Ivoire,19e pays corrompu en Afrique et 108e sur 176 dans...

La Côte d’Ivoire,19e pays corrompu en Afrique et 108e sur 176 dans le monde

836
0
PARTAGER

En vue de susciter la participation de tous les acteurs de la vie sociale en Côte d’Ivoire,l’association Civis Côte d’Ivoire a organisé, mercredi, une conférence-débat sur le thème «Etat de droit et lutte contre la corruption : l’enjeu de la participation de toutes les parties prenantes». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet de Civis Côte d’Ivoire dénommé « Démocratie par le droit », organisée à l’occasion de la journée internationale de la lutte contre la corruption

Au cours de cette conférence-débat quatre sous-thèmes ont été abordés à savoir les définitions et impacts politiques, économiques et sociales de la corruption, les dispositifs internationaux, régionaux et nationaux de lutte contre la corruption, l’état des lieux des actions de lutte contre la corruption,
les dispositifs internationaux, régionaux et nationaux de lutte contre la corruption, l’état des lieux des actions de lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire et les perspectives, les principes clés de la lutte contre la corruption comme la transparence, l’éthique, la responsabilité et l’ intégrité. Pour Dr Christophe Kouame, premier responsable de Civis-CI, la lutte contre la corruption est une préoccupation majeure en ce sens qu’elle détruit les institutions démocratiques, ralentit le développement économique et contribue à l’instabilité gouvernementale et s’attaque également aux fondements des institutions en corrompant l’état de droit. Invitant toute la société à s’engager davantage dans cette lutte, il a interpellé les élèves et étudiants qui sont toujours des proies faciles des corrupteurs. « Toute la société civile doit prendre ses responsabilités et agir en tant que de vrai et bon citoyens », a proposé, le président de Civis-CI.
“La Côte d’Ivoire est la 19ème/53 pays africain corrompu et la 108ème /176 pays dans le monde alors qu’elle se veut pays émergent à l’orée 2020 »,a indiqué M Zio, président du comité de direction de l’Olped a entretenant l’auditoire sur le premier sous thème.
La corruption réduit la capacité des pouvoirs publics et des services d’ordre dans un pays »,a-t-il ajouté. Avant de préciser: “la corruption existe sous toutes les formes dans nos sociétés aussi bien sur le plan national qu’international”.
Pour sa part, le président de l’organisation nationale des journalistes d’investigation de Côte d’Ivoire (Onjci), Seriba Koné a relevé les problèmes auxquels sont confrontés les journalistes d’investigation en Côte d’Ivoire notamment ceux des moyens financiers, d’espace et de temps d’antenne et surtout d’accès à l’information d’intérêt public. Pour autant, a-t-il invité à la sensibilisation des autorités gouvernementales et même de la société civile.
Civis Côte d’Ivoire est une association d’éducation à la citoyenneté et à la promotion des droits humains dont la mission est de contribuer au renforcement des citoyens, dans leur capacité de compréhension, d’analyse et d’action. Et cela, en vue de la construction d’une société plus juste, solidaire et respectueux.
EKB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici