Accueil A LA UNE La joie spirituelle du carême doit nous métamorphoser …par Pascal Roy

La joie spirituelle du carême doit nous métamorphoser …par Pascal Roy

255
0
PARTAGER

Nous sommes bien avancés dans notre période quadragésimale et la fatigue se fait ressentir. C’est toute la joie du temps de carême qui nous envahit quand, à la suite de notre Seigneur Jésus, nous décidons de mortifier nos corps pour le combat spirituel. La joie spirituelle du carême doit nous métamorphoser et faire inscrire le changement en grand caractère dans notre vie. Inutile d’être présents aux différentes célébrations dont les messes et absents dans le vaste champ d’amour qu’est le monde !

La Semaine Sainte, qui s’ouvre ce dimanche 25 mars avec la fête des Rameaux, est « la grande semaine « , non parce qu’elle a plus de jours que les autres, ou parce que les jours sont composés d’un plus grand nombre d’heures, mais à cause de la grandeur et de la sainteté des mystères que l’on y célèbre, disait Saint Jean Chrysostome. Dès lors, chaque jour de la Semaine Sainte est-il appelé Saint : Lundi Saint, Mardi Saint, Mercredi Saint, jours qui conduisent au Triduum pascal: Jeudi Saint, Vendredi Saint et Dimanche de Pâques, la solennité des solennités, la plus grande fête du Christianisme.

Nous sommes tellement tous abîmés par le péché que notre clarté extérieure reste obscurcie de l’intérieur. Dieu, viens nous pénétrer de tes grâces pour que cette pénétration spirituelle rende notre être pénétrant de conversion, d’amour et du sens des choses. Vivre dans la foi à travers le réel, voilà ce que je nous souhaite en cette semaine sainte chrétienne qui se dévoile.
Seigneur notre Dieu, que la puissance de ton amour nous cerne, nous concerne et nous discerne… !

Seigneur, à travers ce temps de carême chrétien qui se termine le week-end prochain, aide-nous à marcher perpétuellement sur un chemin qui conduit à une destination sûre, qui t’honore et ne défait pas l’humanité… !

Pascal R.
www.docteurpascalroy.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici