Accueil A LA UNE Civis-CI met la jeunesse d’Aboisso en mission

[Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire] Civis-CI met la jeunesse d’Aboisso en mission

281
0
PARTAGER
Civis-CI était dans le sud-comoé (mairie d’Aboisso), le vendredi 18 mai 2018

-Dr Christophe Kouame aux jeunes:” évitez de vous faire manipuler… Soyez des citoyens actifs…”

Après Abidjan et Adzopé, la caravane de Civis-CI était dans le sud-comoé (mairie d’Aboisso), le vendredi 18 mai 2018 à l’effet, de sensibiliser les populations en général et la jeunesse en particulier, quant à la nécessité de s’engager dans le combat pour  la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire. À cette occasion, trois panelistes et non des moindres ont instruit les participants, notamment sur l’organisation et le fonctionnement de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), des collectivités territoriales. En outre, Civis-CI a invité l’ensemble des participants à la culture citoyenne.

Plusieurs communications ont meublé ledit séminaire.

Alors que MM. Attoumgbré et Ekra de la haute autorité pour la bonne gouvernance instruisaient les participants sur les raisons de la mise en place de ladite institution, son fonctionnement et sa saisine, le président de Civis-CI, Dr Christophe Kouame invitait la jeunesse à faire sienne, l’épineuse question de la lutte contre la corruption.

En effet, soutient-il , « …la jeunesse ivoirienne représente plus de 76% de la population(…) ». Au regard de ce constat, pense t-il, cette jeunesse reste un acteur incontournable dans la lutte contre la corruption. Raison pour laquelle, il invite ladite jeunesse à être un acteur actif et non inactif dans ledit combat.

Par ailleurs, le premier responsable de Civis-CI a invité l’ensemble des populations à œuvrer pour l’avènement d’une vraie nation en Côte d’Ivoire. Une vraie nation qui selon lui, est le socle de tout développement durable. « Les Ivoiriens ont le devoir de transcender tous les clivages ethniques, religieux, régionaux…pour bâtir une vraie nation, socle de tout développement… , renchérit Dr Christophe Kouame, non sans préciser … L’ampleur du phénomène est telle qu’il faut une approche citoyenne des populations en général et de la jeunesse en particulier (…)La corruption favorise la pauvreté, foule aux pieds les droits humains, porte atteinte à la démocratie représentative et apparaît comme un obstacle au développement… ».

Pour leur part, les responsables de la haute autorité pour la bonne gouvernance et les représentants du maire et du président du conseil régional du sud Comoé ont appelé les populations à adopter des comportements de bons citoyens pour se faire entendre.

D’ailleurs, se prononçant sur l’épineuse question de la corruption dans l’organisation des concours administratifs, M Attoumgbre, en charge des organisations à la haute autorité pour la bonne gouvernance rassure: « …Des dispositions sont entrain d’être prises pour que l’organisation des concours en Cote d’Ivoire soit confiée à une agence…. » Toute chose, qui pense t-il, pourra freiner le phénomène de la corruption dans l’organisation des concours.

L’escale de la caravane de Civis-CI a été l’occasion pour les panelistes d’appeler les populations, surtout la jeunesse à s’approprier la lutte contre la gangrène qu’est la corruption.

EKB envoyé spécial à Aboisso

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici